vendredi 31 décembre 2010

Bonne année 2011 !

Alors, ça y est? On y est déjà? En 2011.

Où que vous soyez. Qui que vous soyez. Seul ou accompagné. En famille ou encore en compagnie du Bye Bye. Je tiens à vous souhaiter une bonne et heureuse année 2011.

Pour vrai. Avec tout mon cœur, ce sont les deux plus beaux mots : bonne et heureuse = bonheur!


Post-mortem.

Je vécu 2010 en deux temps. La première partie ayant été magnifiquement productive, satisfaisante à tous les niveaux (personnellement et financièrement).

Et en 2010, à un moment donné, j’ai dérapé. J’ai perdu pied. Je me suis enfoncée dans un labyrinthe d’émotions. La période de « grande noirceur », comme je me plais maintenant à la qualifier.

Ça a commencé avec l’accident de Maman, où j’ai connu le summum de l’inquiétude.

Ça a continué avec l’éclosion de divers symptômes d’une maladie associée au stress. Rassurez-vous, il semble que je suis sur la bonne voie de guérison, mon médecin est très confiant, s’il l’est, je le suis aussi.

Bien que ces deux éléments pris distinctement ne soient pas malins en soi, j’ai probablement trouvé que je « n’endurais » pas assez. Un jour de juillet, j’ai donc décidé d’arrêter de fumer!

Permettez-moi de vous avouer qu’il s’agit de la période la plus difficile de ma vie. OH MY GOD!! Si quelqu’un ose me dire en pleine face que c’est facile d’arrêter de fumer, je lui arrache la tête! Ça a duré des mois! Une souffrance mentale que je ne voudrai plus connaître.

Une sensibilité à fleur de peau, la période de « grande noirceur » a culminé avec un conflit familial sans précédent. Une bouillie d’humeurs de chien, je ne vous dis pas!

J’ai donc travaillé très fort pour remonter à la surface. J’ai pris beaucoup de temps pour prendre soin de moi. De ma famille. J’ai réparé ce qu’il y avait à réparer. Je me suis longtemps parlé. À tous les jours. Et ça a marché!! Cette période est derrière moi! Je le sais. Je le sens. Je le vis maintenant.

Je ne savais pas que je pouvais constater et désigner clairement des périodes dans une ligne du temps… C’est fort!

Ainsi donc. Nous y voilà. L’argent. Où est allé mon argent, mes finances? Bah… Disons juste que cela n’a pas été totalement ma priorité en 2010. Je ne me flagelle pas. Ce n’est pas mon genre. J’assume que cela n’a pas été parfait.

Je me donne plutôt une tape dans le dos en me disant : « T’as vu fille? Tu t’en es sortie… Ouais. Je m’en suis sortie! »

Voyez-vous, à tous les jours, j’ai la possibilité d’agir. De faire une différence dans ma vie. De modifier quelque chose, une action, un comportement. À tous les jours, je peux rattraper. Regarder devant moi. Avancer.

En 2010, j’ai fait de mon équilibre personnel mon combat. En 2011, mes finances passeront au cash!

Et vous serez là pour m’y accompagner, n’est-ce pas?

Bonne nouvelle année à tous!

Charlotte, Benny, Laura et Sophie.
- X0X -

vendredi 24 décembre 2010

Joyeux Noël!

Nous voilà à notre 2e Noël ensemble!

Comment est-possible? Le temps passe si vite, cette année plus que les autres. Ne trouvez-vous pas?

Que vous soyez seul ou en famille, en de lointaines contrées ou encore à deux pâtés de maison, qui que vous soyez, je vous serre dans mes bras et vous faire un immense bisou!

J’ai une pensée toute particulière aux gens des maritimes, de la Côte-Nord ou de la Gaspésie. Forts comme vous êtes, je ne doute pas que vous vous relèverez de ces malheureux événements.

À tous, je vous souhaite un réveillon empreint de renouveau et de retrouvailles festives.

De la part de Sophie, Laura, Benny et de moi, passez de joyeuses fêtes! Et de grâce, resposez-vous…

Charlotte

jeudi 16 décembre 2010

Examen de fin de session... fin de calvaire.

Je suis tellement déçue là!!

Ça fait plusieurs semaines que je bosse très fort. J'ai étudiée comme une malade, j'ai fait les exercices et les travaux. J'étais à jour et je n'ai même pas pratiqué mon sport favori, soit la procrastination!

J'ai négligé mes filles, mon chum, ma vie sociale et mon blog. J'ai consacré mes soirées de TV, de lectures et de musique pour mes bouquins de comptabilité.

Pourquoi se faire souffrir comme ça, si c'est pour bloquer au premier numéro de l'examen de fin de session ??

Charlotte....

... qui pleurniche dans son coin.

dimanche 28 novembre 2010

Résultat du 21 et 27 novembre 2010

Même si mes derniers billets portent sur les résultats d’épicerie, il ne s’agit pas d’un blog traitant exclusivement d’épicerie. Ce blog, c’est beaucoup d’autres choses et d’autres sujets. Par contre, je constate que je me suis enlisée dans une mauvaise habitude : par manque de temps, d’enthousiasme ou d’énergie, je me contente de ce que je maîtrise.

Néanmoins, j’ai bon espoir de vous concocter un ou des billets plus intéressants ou plus hilarants que mes périples! J’ai de quoi vous raconter, seulement les jours passent trop vite!

D’ici là, je continue, n’est-ce pas?

Résultats du 21 novembre 2010

Budget : 100 $
Coût final : 99,27 $
Économies : 35,86 $ ou 26,5 %
Valeur des achats : 135,13 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 1071,49 $

Rien à déclarer de particulier pour la semaine dernière. La routine.

Résultats du 27 novembre 2010

Lorsque je me suis levée hier matin, la neige était là. J’ADORE la neige et l’hiver!

J’éprouve un plaisir malsain à déneiger la voiture. Je suis méthodique et efficace, je m’accomplis pleinement en déneigeant la voiture! Rassurez-moi : je ne suis pas la seule hein?

J’en profite pour nettoyer les vitres en frottant la neige. Les phares de la voiture aussi.

Hier matin, alors que je roulais dans les rues enneigées de la métropole, j’avais l’impression que les habitants avaient déserté la ville et mis de côté leurs commissions, préférant se frotter les orteils sur ceux de leur chéri.

Et moi, ça m’a bien plu d’être seule dans les marchés hier matin. J’ai adoré ça!

Voyez ça…
Au sortir de la maison.

Devant le Maxi! Quand est-ce que ça arrive que le stationnement du Maxi est vide????


Budget : 120 $
Coût final : 111,88 $
Économies : 22,79 $ ou 16,9 %
Valeur des achats : 134,67 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 1094, 28 $

J’ai acheté…

1 poulet chez IGA à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg
1 dindon surgelé, cat. A, chez Métro à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg
1 dindon surgelé, cat. U, chez Maxi à 0,77 $ lb ~ 1,70 $ kg

Quelle différence entre ces deux dindons? Je vous invite à lire ceci : Choisir sa dinde… ou son dindon.

Je peux déjà vous dire que l’une des bêtes servira aux pâtés et l’autre pour recevoir de la visite!

Pour le reste des achats, j’ai acheté des fruits, des légumes, des œufs, du yogourt, du savon pour le corps.


Ah oui! Mon budget, cette semaine, a été de 120 $ au lieu de 100 $. C’est la semaine de Benny et comme Noël approche, il a décidé d’accroître notre pouvoir d’achat de quelques dollars. Comme nous recevrons durant les Fêtes, il est donc approprié que nous ayons des friandises, des boissons, des couverts, bref, de toutes ces petites choses qui peuvent faire éclater un budget si elles ne sont pas prévues!


Cette semaine, j’ai acheté des boissons gazeuses principalement. Il me reste encore de l’argent, je vais le mettre de côté pour compléter ce type d’achats.
Voilà!

Charlotte

samedi 20 novembre 2010

1 000 $, c'est...

… beaucoup d’argent!

Pour Charlotte, 1 000 $ c’est…

Un voyage dans le sud.
C’est un ensemble laveuse et sécheuse frontales Maytag, en spécial chez Sears…
1 000 $, c’est aussi les cours de musique des enfants pendant 1 an!
C’est aussi 1000 $ sur la dette.
C’est le coût de 10 épiceries!!!!

Pour Benny, 1000 $ c’est…

Un voyage dans le sud.
C’est rembourser 1000 $ sur sa marge-RÉER.
C’est un nouvel ordinateur.

Pour Sophie, 1000 $ c’est…

Pas assez d’argent pour s’offrir tous ses désirs, que je ne répéterai pas d’ailleurs.

Pour Laura, 1000 $ c’est…

Trop! Mais ne refuserait pas de s’offrir un piano.

Pour les autres, 1000 $ c’est…

3 versements sur le prêt « auto ».
Une nouvelle garde-robe pour 1 an.
Le fonds d’urgence.
Les cadeaux de Noël, payés cash!
Le set de pneus neufs pour l’hiver. Et le set neuf pour l’été à venir!
Un mois d’hypothèque.
Un don de charité.
La rénovation de la salle de bain.

Chez nous, c'est 1000 $ en coupons!

Grâce à l’utilisation des coupons rabais, nous avons atteint le chiffre magique de 1 000 $!
Rien de moins.

Pour être exacte, depuis le 1er janvier 2010, en 11 mois, nous avons échangé pour 1 035,63 $ de coupons. Nous avons profité de promotions telles que des articles gratuits à l’achat de xyz ou encore de 2 pour 1.

Nous avons obtenu pour 1 035,63 $ de denrées alimentaires ou de pharmacie « gratuitement ». C’est une somme que nous n’avons pas sortis de nos poches.

En moyenne pour chaque semaine, nous avons bonifié notre pouvoir d’achat d’environ 20 %.

Autrement dit, pour 100 $ payé, nous obtenions pour 120 $ d’épicerie. Gracieuseté des marchands et des manufacturiers.

J’aurais beau retourner la formule de différentes manières, mais je crois que vous avez compris où je voulais en venir.

J’ai respecté mon budget de 100 $ (à +/- quelques dollars).
J’ai utilisé des coupons et profité des promotions pour obtenir des provisions supplémentaires.

Bref, j’en ai eu plus pour mon argent!

Les résultats de l’épicerie du 13 novembre 2010 (semaine dernière… semaine magique)


Budget : 100 $
Coût final : 108,30 $
Économies : 39,98 $ ou 27,7 %
Valeur des achats : 148,28 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 1 035,63 $

J’ai encore profité du fameux coupon de 9,00 $ de P & G.

Pharmaprix :

Gel à raser Satin Care 2,99 $
Antisudorifique Secret Flawless 2,99 $
Nettoyant corporel Olay Ribbons 3,99 $

2,99 $ + 2,99 $ + 3,99 $ = 9,97 $
9,97 $ - 9,00 $ coupon = 0,97 $

J’ai payé 0,97 $ (plus les taxes) pour ces 3 articles!


Cette semaine

Au lieu de faire mon périple aujourd’hui, samedi 20 novembre, je le ferai demain. Je suis très enrhumée et j’ai encore besoin de me reposer. Néanmoins, ma liste d’achats est déjà produite, imprimée et mes coupons y sont attachés.

Je prévois mettre une partie de mes ressources sur l’achat de saucisses italiennes. 1,88 $ lb ~ 4,14 $ kg chez Maxi, j’en achèterai 3 kilos, les diviserai et en mettrai à congeler.

Pour les reste, c’est très varié : du yogourt, du lait, des bananes, des poires, un ananas, des œufs, des épinards, des tomates, un céleri, de la coriandre, des pommes de terre, du jus de légumes, des pâtes, des tortillas, des légumineuses, des pastilles pour la gorge, de la soupe Lipton, des boîtes de papier mouchoir, du papier hygiénique, etc. Le tout pour 100 $.

Comme je suis malade depuis quelques jours, j’ai peu cuisiné. Nous avons donc une quantité industrielle d’aliments à passer. Je vais donc produire mon menu de la semaine à venir.

Voilà!

Charlotte

dimanche 14 novembre 2010

Résultat du 30 octobre et du 6 novembre 2010

Aujourd’hui, je vous ferai le compte-rendu des épiceries du 30 octobre et du 6 novembre derniers.

Je vous réserve les résultats de mes achats du 13 novembre pour demain.

Résultats du 30 octobre 2010.

J’ai négligé d’inscrire mes résultats sur mon blog, mais heureusement, je n’ai pas boudé mon journal de bord!

Budget : illimité, mais raisonnable
Coût final : 132,83 $
Économies : 5,99 $ ou 4,3 %
Valeur des achats : 138,82 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 950,90 $

Aïe… pourquoi illimité? Je ne suis pas arrivée à faire un compromis dans toute l’offre des marchands! Il y avait beaucoup d’items en « spécial » et je ne suis pas arrivée à faire des choix clairs et nets. Alors, je me suis donnée comme recommandation d’être raisonnable. Je considère que je l’ai été.

C’était la semaine des viandes! J’ai opté pour…

Métro : Porc haché maigre à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg (achat : 1 kg)
Métro : Veau haché maigre à 2,99 $ lb ~ 6,59 $ kg (achat : 0,5 kg)
Maxi : Demie-longe de porc désossée à 0,97 $ lb ~ 2,14 $ kg (achat : 4 kg)
IGA : Porc haché extra-maigre à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg (achat : 6 kg)
IGA : Poulet entier à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ lg (achat de 4 poulets, env. 7 kg)

Une partie a été cuisinée (creton de veau, porc au cari, boulettes aux pêches, poulet entier dans la mijoteuse) et le reste a été divisé, emballé, étiqueté et congelé. Disponibles pour des repas futurs!

À la lumière des économies réalisées cette semaine-là, on peut conclure que le reste du budget est allé aux produits frais : des œufs, des fruits et des légumes.

Ah oui! Grâce à Facebook, IGA offrait un coupon très intéressant : une citrouille gratuite à l’achat de 30 $. J’en eu une grosse citrouille gratuite!

Résultat du 6 novembre 2010

Budget : 100 $
Coût final : 105,87 $
Économies : 44,75 $ ou 29,7 %
Valeur des achats : 150,62 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 995,65 $

Ou la la… pas difficile de constater que je me rapproche du 1000 $ d’économies!

Depuis que j’ai nettoyé mon coin coupons, j’ai repris le contrôle. Je sais quels coupons je possède. Je les associe aux spéciaux pour doublement profiter des aubaines. Et j’ai été particulièrement prolifique!

Les coupons P & G

Vous auriez tort de ne pas profiter de ces coupons. Dans le carnet de septembre, il y avait des coupons de très grande valeur, autant pour la qualité des produits que pour la valeur ($) du coupon.

J’ai pu me procurer des produits que je n’achète pas habituellement, dont le nettoyant corporel Olay Ribbons. Alors, pour nous gâter à petit prix et pour satisfaire mes lubies olfactives, j’ai profité à outrance de ce merveilleux coupon!

Les coupons.

Les achats.

Les détails.


Charlotte

vendredi 12 novembre 2010

Ne perdons pas de vue ce que nous sommes

J’ai finalement compris pourquoi je n’écrivais plus autant qu’avant.

C’est depuis que j’ai arrêté de fumer! J’aimais bien griller une cigarette pendant la composition de mes textes. Je m’en suis rendue compte dernièrement, alors que je ne suis levée pour prendre une cigarette qui n'existe plus... Comme je passe un peu plus de temps devant mon portable, les flash back reviennent me hanter. Rassurez-vous, je suis maintenant outillée pour combattre ces pulsions. Et en mesure d’écrire des trucs plus intéressants.

Je vais donc « redémarrer » mon blog en vous donnant les dernières nouvelles de ma tribu. Les personnages qui m’entourent sont des acteurs tout aussi importants et actifs dans mon blog.

Pour les nouvelles personnes qui se joignent à nous depuis peu, voici pour vous un petit condensé de chaque protagoniste de Ça coûte un bras!

Benny

Benny, 37 ans. Job 9h à 5h. Ne veut pas de chien. Sa maman lui a fait boire du lait de brebis étant enfant. Il est le meilleur ami des jeunes. Un hyperactif de la vie. Il est Jos-connaissant, verbomoteur, allumé, extraverti. Il aime les bières étrangères. Benny écoute ses émotions et [souvent] il m’en fait part... C’est un passionné.

Benny s’occupe du lavage, des petits déjeuners et de la mise en boîte des lunchs le matin. Il pratique le vermicompostage dans le sous-sol (yark… moi je ne touche pas à ça et je ne veux surtout pas voir ça!). Il parle à ses plantes… et m’en parle.

Pfff… Qu’on se détrompe hein! Nothing’s perfect babe. Il met la vaisselle dans le lave-vaisselle selon ses émotions et jamais selon la logique des compartiments dudit lave-vaisselle. Il a scrappé ma voiture un nombre incalculable de fois. Il ne sait pas danser. Il aime les chemises à manches courtes…

Help!! Benny est à vendre pour 10 000 $! :-)

Nouvellement propriétaire d’un compte-chèques Entrain d'ING Direct. Yo man…. Il m’a tellement rabâché les oreilles avec ce tout nouveau compte que je pourrais vous en parler sans avoir consulté le site web! Il désire ardemment que je fasse comme lui, mais je refuse pour le moment. Moi, j’observe avant d’agir et comme une fois sur deux, Interac ne fonctionne pas avec sa nouvelle carte... ben, j'attends.

Récemment, Benny a eu son bonus annuel (2 000 $) de l’entreprise où il « contribue à son avancement » et au « rayonnement » de celle-ci au niveau mondial. Bien qu’il caresse l’idée d’élever des chèvres pour en faire du fromage, lui et ses comparses du bureau sont les plus geeks que je connaisse. Tout dans la tête, pas dans les mains.

Il a toujours des dettes, mais il s’en tire très bien. Pour éliminer ses dettes, il utilise la méthode « The Debt Tsunami ». Il s’agit d’un concept simple. Il rembourse chacune de ses dettes selon leur impact émotif. C’est une méthode flexible et qui correspond parfaitement à sa personnalité. Je vais vous en parler dans un billet prochain.

Les filles

Comme Dieu n’était pas trop certain du sort qu’Il me réserverait à ma mort, Il a trouvé la meilleure façon d’évaluer où Il m’enverrait (en enfer ou au paradis). Il m’a mandaté d’un défi perpétuel. Il m’en a envoyé deux. One shot. « Kien ma grande, arrange-toi. »

Sophie

1ère moitié de mon duo maléfique (jumelle) et l’aînée de 2 minutes. Elle a 13 ans. Elle est une radicale. Elle aime. Elle n’aime pas. Elle sait. Elle veut. Aucune hésitation.

Elle aime Simple Plan et voue un culte à son iPod. Elle joue de la guitare. Elle danse du hip hop. Elle est expressive, drôle, naturellement enjouée et bruyante. Petit « boss des bécosses ». Elle prend soin de ses chaussures. Quand elle garde des petits, elle va chercher des livres et des films à la bibliothèque du quartier pour eux. Elle sait déjà à quel Cégep et université elle ira! Elle sait aussi qu’elle restera à la maison jusqu’à 24 ans minimum… et qu’elle et Laura habiteront ensemble plus tard. Mais elle n’a pas encore demandé l’avis de Laura sur le sujet.

Pfff… Qu’on se détrompe hein! Nothing’s perfect babe. Elle voit la vie en [fu&!%* $] bleu. Tout est et doit être bleu. Elle n’aime pas les légumes cuits. Comme je sais que c’est n’importe quoi, je continue encore de « menacer » cet enfant qu’elle n’aura pas droit au maudit dessert qu’elle n’aime pas de toute façon! Je fais encore des gros yeux menaçants, j’utilise ma grosse voix super [pas] épeurante : « Tu manges tout ou sinon… » Zéro crédibilité, genre.

Au primaire, Sophie s’est longtemps « croisé les doigts » lors des évaluations. Désormais, au secondaire, elle constate que cette méthode-là ne fonctionne plus.

Elle veut : avoir DES chiens, faire du snow (planche à neige pour nous) et du skate (rouli-roulant pour nous) et tous les accessoires qui viennent avec, et la montagne aussi, entrer dans les Cadets, elle veut participer à la danse de l’école et à toutes les activités parascolaires, avoir une nouvelle veste à capuchon, un iPad, de nouvelles chaussures, une nouvelle guitare, bannir les robes et le rose. Elle veut déjà être une adulte. Elle n’a jamais rien à faire, mais pas assez de 24 heures pour faire tout ce qu’elle a à faire.

Depuis deux semaines, elle est nouvellement propriétaire d’une paire de lunettes (220$). Pour la 1ère fois de sa vie et pour le reste de ses jours!

Ses dépenses n’égalent pas ses revenus. Ses revenus sont inversement proportionnels à ses désirs. [Plus elle veut, moins elle a]. Depuis deux ans, ses revenus (argent de poche) sont directement rattachés à la somme des efforts qu’elle applique dans ses études. Héhé, quand je vous disais que se croiser les doigts ne fonctionnait plus… ;-)

Mouais… c’est poche, je le sais. Hey yo! Parents! Faut se tenir et se serrer les coudes! Ce n’est pas politiquement correct, mais ça marche! L’argent de poche n’est pas un acquis, il s’agit d’une courtoisie.

Un jour, j’ai fait une gaffe. Alors que cet enfant, Sophie, n’avait que quelques jours de vie, je lui ai chuchoté avec amour : « je vais tout faire pour t’offrir une belle vie, mon bébé ». Je pense qu’elle l’a enregistré…

Heu… Non. Je ne la vendrai pas. Dieu en aura besoin pour prendre sa décision.

Laura

2e moitié de mon duo maléfique. 13 ans aussi, vous l’aurez bien compris. Laura est extraordinaire!

J’ai beaucoup d’admiration pour elle. Elle revendique son droit à la différence. Laura est différente. Tout simplement. Elle a un discours allumé et très réaliste sur ce thème.

Elle n’entre pas dans le moule de conformité; citoyen expressif et participatif, conduite exemplaire et proactive. Elle n’adhère pas à ces conventions. Hein?? Oui, voyez. Laura ne lève pas la main en classe. Elle ne répond pas aux questions en classe. Elle n’embrasse personne. Sa bulle a au moins 4 mètres de diamètre. Elle est très calme, introvertie. Bref, tout le contraire des compétences du bulletin scolaire!

Moi, j’accepte ça. Je respecte ça. À tous les profs, je leur explique que nous avons l’obligation de respecter cette différence. Laura n’a pas à être pénalisée parce qu’elle n’entre pas dans le moule défini par le gouvernement et la société.

Détrompez-vous, elle est loin d’être une asociale! Elle a plusieurs copines et elle est adorable. C’est une battante. Une survivante. Une minorité silencieuse qui sait très bien se faire entendre au moment opportun. Elle observe. Elle est féminine et coquette. Elle a des opinions. Elle voue un culte pour la justice. Oui-oui! Comme elle affirme régulièrement « c’est injuste » ou encore « c’est une injustice grave », je ne peux que me dire qu’elle ferait une excellente avocate!

Laura raconte merveilleusement bien ce qu’elle a vu ou entendu. Elle adore les carnets, toutes sortes de carnet (journal intime, carnet de note, spirale, ligné ou non, petit ou volumineux). Dans un concours de rires, je suis certaine qu’elle gagnerait! Elle aime le tofu et le lait de soya. Elle joue du piano. Elle s’est récemment attaquée à la bande sonore de Twilight au piano…

Son compte en banque est relativement bien garni. Elle n’est pas « cheap », mais ne ressent pas du tout le besoin de dépenser. Elle a peu de besoins. N’est-elle pas merveilleuse? Elle a toujours droit à son argent de poche.

Pfff… Qu’on se détrompe hein! Nothing’s perfect babe. Comme elle a peu d’attachement au matériel, elle ME perd régulièrement des pièces de vêtements à l’école. Comme un pantalon de sport, un cardigan, des mitaines. Je dis ME, car au bout de toutes ces années, je commence à le prendre personnel. À l’avenir, son argent sera rattaché directement au respect qu’elle voue aux vêtements et matériel achetés par autrui. Hé. Faut ce qu’il faut.


Elle non plus n’est pas à vendre.

La Diva

10 ans. Opérée, dégriffée. Benny et elle se vouent une adoration sans borne. Elle est devenue sa muse. Elle l’attend au réveil. Elle lui parle. Il lui répond. Benny a plus de photos d’elle que de moi. Je n’apprécie pas beaucoup. Je me sens exclus.



Et il y a Moi

33 ans. Endettée. Heureuse propriétaire d’une voiture et de jumelles. Travail à temps plein. Études à temps partiel.

J’ai une relation quasi-fusionnelle avec le directeur de l’école au sujet d’une fiche médicale. Je l’ai remplie 12 fois, il l’a perdu 12 fois. J’ai vu 116 fois le film Alien, le Retour. Je plie mes serviettes de bain d’une façon très précise, frisant l’obsession. Je respecte les limites de vitesse. Ma vie est compartimentée en créneaux horaire. Je suis rationnelle, introvertie, pragmatique et stressée. Je suis toujours dans ma tête! Benny et les filles prennent un malin plaisir à bousculer cet état de fait.

Les dettes, pour moi, ne sont pas qu’une situation ou un amas de chiffres. Cela a fait partie de moi, à partir du moment où j’ai tenue une carte de crédit dans mes mains. La petite carte a un pouvoir extraordinairement attractif, dont j’essaie de me défaire.

Aujourd’hui, j’apprends. J’étudie et j’apprends à maîtriser tous les aspects de la gestion familiale et financière. Il ne s’agit pas seulement que de chiffres ou que de moi. Il s’agit de Benny, de Laura, de Sophie, de La Diva, de l’argent, de la vie. Eux, moi, la consommation, tout est intimement relié. Les échecs côtoient les succès et j’apprends à apprécier les deux!

Pour la réduction de la dette, je privilégie la méthode Snowball. Où chaque dette est éliminée du plus petit solde au plus grand solde. Je m’encourage de plusieurs petits succès plutôt que d’attendre le jackpot.
Je suis forte. Je suis très bonne. Je suis plus que capable. Oh yeah babe!
Voilà!

N’est-ce pas un bon nouveau re-départ? On se reparle sous peu!

Charlotte

vendredi 5 novembre 2010

Carnet-RABAIS P&G : 150 $ en coupons (novembre 2010)

Hello gang!

Veuillez me pardonner mon manque d'enthousiasme des derniers mois, ça ne me ressemble pas beaucoup. Néanmoins, j'arrive à justifier un peu ce manque d'entrain apparent par quelques raisons. J'ai eu un examen à l'université. C'est la folie au boulot (ça achève, heureusement). Des déplacements et des événements divers (médecin, optométriste, Halloween, etc). Des soucis à régler (je frôle l'aliénation avec mon duo maléfique)...

Mais enfin, j'espère voir venir une période plus zen. Je la sens. Je la vois venir. Je veux.

Un autre carnet!


Un nouveau carnet vient d'être émis par P & G. Il s'agit de 150 $ de coupons rabais pour divers articles essentiels, comme le savon à vaisselle, les produits pour la lessive, des couches pour bébé, etc.

Si vous désirez avoir plus d'un coupon pour un même article, vous pouvez vous procurer la version papier du carnet-rabais. Ils sont sensés être insérés dans les journeaux de ce week-end. La valeur de certains ou plusieurs coupons valent la peine que l'on dépense 2 $ pour un journal; deux fois plus d'économies! Je vais tester cela demain.

En cliquant sur l'image, vous serez automatique redirigé vers le site web de P & G.

Bonnes économies!

Charlotte

lundi 25 octobre 2010

Résultat des achats du 16 et du 23 octobre 2010

Je n'ai pas inscrit le résultat de mon épicerie de la semaine dernière. Je vais donc inclure cette partie dans ce billet.

Pour la 2e semaine consécutive, je ne suis pas prête pour mon périple du samedi matin. Par « pas prrrrrête », j’entends par là vraiment pas prête. Ma liste d’épicerie n’est pas préparée, mes coupons ne sont pas triés, encore moins clipés à ma liste d’épicerie.

Conclusion : Pour produire une épicerie à peu de frais, dans le plus court laps de temps, il est primordial de sélectionner minutieusement un créneau horaire et de s’y tenir! Très tôt le matin est définitivement le meilleur moment.

Je croise mes doigts pour le week-end prochain. En éliminant le plus de facteurs de stress, je devrais en principe atteindre un état plus zen d’ici la fin de la semaine, non?

Résultat de cette semaine, 23 octobre 2010

Budget : 100 $
Coût final : 104,61 $
Économies : 29,43 $ ou 22 %
Valeur des achats : 134,04 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 944,91 $

J’ai appliqué une partie de mes ressources ($) sur l’achat de bœuf haché maigre à 1,88 $ lb ~ 4,14 $ kg, chez Maxi. J’en ai fait une bonne provision (presque 5 kg ou 11 lb si vous préférez). J’ai déjà cuisiné quelques repas (chili con carne et macaroni à la viande). Le reste est divisé et mis à congeler pour des repas futurs.

Une autre bonne partie de ma liste comportait des items comme du savon à vaisselle Palmolive (2 pour 1 à 3,19 $ chez IGA ~ revient à 1,60 $ la bouteille), de la litière Maxx de Purina, 7 kg (2 pour 1 à 9,99 $ [-1,00 $ coupon] chez IGA ~ revient à 4,50 $ chaque sceau), du désodorisant Secret Flawless (2,99 $ x 2 [-5,00 $ coupon] chez IGA~ revient à 0,49 $ chacun), etc.

Avant de faire ma liste, je fais toujours le tour des armoires et du frigo. Je regarde principalement les produits frais. Ce qui reste, ce qui viendra à manquer.

J’inscris sur ma liste d’achats, les fruits et légumes dont les prix sont imbattables. Nous consommerons donc ces fruits et légumes cette semaine.

Les fruits

Par exemple, cette semaine, j’acheté…

Une dizaine de grosses prunes noires à 0,79 $ lb ~ 1,74 $ kg (Bonanza). Total : 2,38 $
2 cantaloups, grosseur 18 (petits) à 0,89 $ chacun (Bonanza). Total : 1,78 $
8 bananes moyennes à 0,39 $ lb ~ 0,86 $ kg (Bonanza). Total : 1,44 $

Coût total des fruits achetés : 5,60 $ pour environ 30 portions de fruits minimum.

Avec 30 portions de fruits, nous avons au moins 1 portion de fruits, chacun, par jour durant notre semaine. À cela, nous ajoutons les fruits que nous avons déjà à la maison, comme les pommes, dont nous n’en voyons pas la fin, ou encore l’ananas qui mûrit et les 4 oranges navel qui sont dans le frigo. J’ai aussi des fruits secs dans mes armoires, comme des raisins, des dattes et des abricots séchés. Bref, avec 5,60 $ j’ai acheté suffisamment de fruits frais pour nos besoins nutritionnels. J’ai une gamme de fruits très diversifiée (cantaloup, prunes noires, bananes, ananas, pommes et orange) achetés à un coût très peu élevé!!

En appliquant cette stratégie à chaque semaine, soit d’acheter à bas prix selon l’offre des marchands, et non pas selon mes envies, je suis assurée d’avoir une variété incroyable d’aliments. Les goûts et les besoins nutritionnels sont respectés.

Les légumes

Cette semaine, j’ai sélectionné et acheté…

2 emballages de 3 cœurs de romaine à 1,49 $ chacun (Bonanza). Total : 2,98 $
2 contenants (454 g) de tomates Campari à 0,99 $ chacun (Bonanza). Total : 1,98 $
2 brocolis à 0,67 $ chacun (Maxi). Total : 1,34 $
1 emballage de fèves germées (env. 1 lb) (IGA). Total : 0,92 $

Coût total des légumes achetés : 7,22 $ pour… difficile de compter les portions!

À cela, j’ajoute les légumes de mon frigo : 1 chou de Savoie, 2 céleris, plusieurs kilos de carottes nantaises et carottes communes, des betteraves fraîches, 1 contenant de champignons, 1 chou-fleur, etc…

Moi, j’appelle ça de la stratégie d’achats. De la maximisation du pouvoir d’achat.
Avoir un budget limité. Ou se limiter à un budget. Ce n’est pas si sorcier que ça!

Résultat de la semaine dernière, 16 octobre 2010

Budget : 100 $
Coût final : 109,98 $
Économies : 36,84 $ ou 25,1 %
Valeur des achats : 146,82 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 915,48 $

Oui… j’ai éclaté mon budget. Pour une bonne raison! C’était pour faire plaisir à Laura voyons! Je lui ai acheté un pot de piments forts marinés, piments Aurora à 2,69 $. Ses préférés. Bah… me suis aussi fait un peu plaisir. En fait, j’ai gâté ma paresse. J’ai craqué pour un pot d’épices El-Ma-Mia à 3,99 $. Nonobstant cela, le coût aurait été de 103,30 $. Mais cela ne compte pas…

J’ai fait une excellente affaire dans la section des liquidations chez Loblaws!

2 emballages de rubans correcteurs (2 par paquet) Liquid Paper liquidés à 1,94 $ chacun.
1 emballage de 10 pousse-mines Paper Mate liquidé à 1,44 $.

Hey! Il ne faut pas oublié de fouiller dans ces sections, il y a de belles trouvailles à faire!

Charlotte


vendredi 22 octobre 2010

Je ne gère pas mon stress. Je l'élimine!

Je suis dans une phase intense de « gestion du stress ». Je tente par tous les moyens d’éliminer les facteurs qui m’occasionnent du stress. Ou du moins, une bonne partie.

Depuis quelques semaines, voire quelques mois, j’ai à gérer une multitude de petits trois-fois-rien qui, au bout du compte, me pompent mon air, mon humeur et mon énergie. Je n’arrive plus à prioriser tous les trucs que je dois faire, ces choses qui surviennent et celles que j’ai trop longtemps mises de côté. Je suis désormais désorganisée et je n’en vois pas la fin.

J’ai même l’impression que mon état s’aggrave et que je deviens hypersensible au stress. Du moins, c’est l’impression que j’ai. J’ai des migraines affreuses depuis quelques temps et mon sommeil est perturbé. Come on là! J’ai toujours su gérer dix milles choses en même temps dans ma vie !!! Je suis une reine dans un environnement bouillant. Même sur mon CV, il est écrit: "excellentes aptitudes au stress" et "efficace sous la pression"!!

Mais plus maintenant. Je me sens diminuée. Vulnérable. Mon égo est en miettes. Bah… j’en mets un peu là, mais il faut comprendre que j’ai toujours été auto-suffisante et indépendante.

Oui. Je dois définitivement faire quelque chose. Je dois nettoyer ma vie. Maintenant. J'en ai assez.

Pour avancer dans la vie, il faut savoir s’aider soi-même non?

À l’attaque!

J’ai un long week-end devant moi. Ce soir (vendredi), samedi, dimanche et lundi. J’ai choisi cette fin de semaine pour faire le maximum d’une liste oh-que-trop démentielle.

Je l’ai imprimée et elle est bien en évidence sur le babillard.

La voici.

Je cocherai les éléments au fur de leur accomplissenent.

Les facteurs de stress

1. Dresser la liste de tous les rendez-vous (médicaux ou non) et l'inscrire sur le calendrier.

2. Mettre le calendrier du frigo à jour.

3. Magasiner une base pour mon iPod pour installer dans la cuisine. (Magasiner. Pas acheter. Je vais sélectionner le produit désiré et commencerai à prendre en note les prix. Éventuellement, j’achèterai au meilleur prix possible le fruit de mes désirs, en temps et lieu. J’utilise le principe du « Price Book »).

4. Vérifier avec les filles où elles sont rendues dans leurs travaux scolaires. Comparer avec leur agenda et le Pluriportail (les profs inscrivent les travaux et les devoirs sur Internet).

5. Mettre à jour les enveloppes d'argent pour la campagne de financement des jumelles. Retourner l'argent à l'école. (Vente de chocolat et autres douceurs pour leur voyage de fin d’année à Boston).

6. Laver le pull-over de Laura.

7. Trier et ranger les uniformes des filles. Trouver une solution pour les pièces de vêtements qui ne font plus.

8. Nettoyer le jardin. Apporter une bâche pour protéger les tuteurs de bois.

9. Passer le balai dans toutes les pièces. (Laura s’est proposé de le faire!!!)

10. Ranger la terrasse pour l'hiver. (Défaire et jeter la table cassée, nettoyer et remiser le BBQ… peut-être).

11. Préparer au moins 1 repas à congeler.
Un chili con carne, heu-heu le meilleur au Québec soit dit en passant, mijote doucement sur le feu.

12. Cuire le gros potiron et congeler en portions.

13. Nettoyer le terrain devant de la maison. Couper l'arbuste mort. Retourner (un peu) la terre devant les vivaces.

14. Lire et faire les exercices du chapitre 14 pour mon cours.

15. Écrire un billet pour mon blog. √√

16. Répondre à la dame de Kilomètre Zéro. (Mea Culpa s’il est trop tard, je vivrai avec ça!)

17. Répondre aux commentaires dans mon blog et aux gens m'ayant envoyé des courriels. (Je vous promets que je ne vous ai pas oublié!)

18. Embrasser amoureusement mon chum.

19. Donner de l'amour aux filles (ongles et vernis).

20. Vérifier mon budget et m’assurer que tout est ok.


21. Mettre la liste des numéros de téléphone à jour (babillard) et laisser de l'espace pour en rajouter aussi.
(Pour entre autre y inscrire le no de tél de Samuel. Qui est Samuel? Samuel est le garçon qui a appelé Sophie cette semaine. Deux fois. Samuel est le garçon qui a bouleversé fois mille ma vie cette semaine. Samuel est le garçon pour lequel je dois rappeler à Sophie de prendre le no de téléphone en note la prochaine fois qu’il appellera. À sa demande en plus. Me semble de me voir faire ça… pfff).

22. Nettoyer le babillard.

23. Remplir le formulaire de jury et le poster.
(Hé oui! Fallait que ça tombe sur moi!)

24. Nettoyer mon coin coupons.

25. Trouver du temps pour ne plus m'arracher les cheveux sur la tête.

26. Organiser la garde-robe du salon
(descendre les vêtements d'été et monter les vêtements d'hiver).

27. Laura doit nettoyer ses bottes d'hiver.

29. Les filles doivent se créer un "kit" de vêtements chauds (manteau, foulard, tuque et gants).

30. Ranger mes chaussures dans ma chambre (serrer les gougounes et autres chaussures inutiles pour la saison froide).

31. Ajout: Changer les balais d'essuie-glace d'été par ceux d'hiver. Note à moi-même: ils devraient être dans le fonds de la garde-robe (point 26).


Voilà! Je vais passer au travers?? J’adorerais paresser la semaine prochaine. Vraiment.

Charlotte

mercredi 13 octobre 2010

À tomber dans les... citrouilles!

Dimanche dernier, jour de l’Action de grâce, nous sommes allés « aux courges ». Comme on va aux pommes à chaque année, les courges font aussi partie de nos sorties traditionnelles.

La Courgerie est un endroit splendide! La ferme est située dans le village de Sainte-Élizabeth dans la région de Lanaudière. On y trouve près de 300 variétés de courges et autres cucurbitacées. Citrouilles, potirons, courges, pâtissons… Une frénésie délirante de couleurs et de saveurs!

Y fait frette!

Nous avons passé une agréable journée, quoiqu’un peut frisquet.

- Dis Laura, tu devrais mettre une veste plus chaude. On part en région quand même…

- Bah! Je suis bien correcte comme ça!

- Et ta copine. Elle sait qu’il fera frais là-bas?

- Ah Mom! C’est quand même certain qu’elle sait comment s’habiller! Je ne vais pas l’appeler pour lui dire que ma mère veut qu’elle s’habille chaudement!

Mmmm… C’est encore drôle.

Plus tard. Voir le regard de commisération de Laura.

- Dis Mom… J’ai vraiment froid… Pourquoi est-ce que je ne me rappelle jamais qu’on se les gèle ici? Je fais ça à chaque année!! Mes doigts sont glacés… Je n’arrive plus à les bouger. Ma sœur et ma copine aussi ont froid…

Je lève les sourcils, l’air de dire « Ha! Ha! Je te l’avais bien dit! » J’observe les trois filles; Laura,
Sophie et Copine. Elles sont littéralement frigorifiées et grelottent. Le paraître avant le bien-être. Soupir. Double soupir. Triple soupir. Ça ne veut pas qu’on les traite en bébé, mais ça veut quand même qu’on fasse un miracle météorologique.

- Hé bien, comme ça m’étonne. Ça va te coûter un pot-de-vin : une vaisselle et un câlin.

- Non! Pas ça Mom… Pas de câlin… en public.

- Chérie, ça peut être en cachette tsé! On peut se mettre dans le dos de Mamie.

- Ah ouin! Puis quoi, tu vas faire la danse du soleil après pour que le soleil se pointe le nez?

- C’est une idée. Mais bon, libre à toi, hein! Tourlou! Ma citrouille m’appelle là-bas!

- Non!! OK, dans le dos de Mamie.

Après un simili semblant de câlin.

- Tiens, v’là les clés. Dans le coffre de la voiture. Il y a trois grosses vestes et des gants. J’ai même pensé à ta copine. Ouaip, j’ai fais ça moi.

Combien ça coûte ?

Un moyen bras.

Il n’est pas toujours économique de s’approvisionner chez le producteur. Pour des gens de la ville, comme moi, on compte 2 heures aller-retour pour s’y rendre. Donc, il faut calculer l’essence.

À cela, on doit ajouter le coût de la douzaine de beignes en chemin.

De plus, on remplit un plein panier de courges de notre choix. Panier à 45 $ en moyenne.

Tut-tut. Rewind.

Des beignes??? Heu… oui. 7 $ la douzaine. Je le sais, je le sais, c’est très cher, mais ce sont les meilleurs beignes aux patates du Québec!! Encourager les artisans du terroir, c’est important! « Mettez le Québec dans votre assiette » qu’on me dit. C’est ce que j’ai fait... avec un brin de culpabilité plus tard.

Ce qu’on en dit

D’ailleurs, si chaque consommateur québécois dépensait 30 dollars de plus par année en produits du Québec plutôt qu’en produits importés, cela ferait, au bout de cinq ans, 1 milliard de dollars de plus en achats de produits québécois... Une différence considérable pour l'économie locale et les producteurs d'ici.
Des beignes maison dégoulinants de sirop d’érable chaud…

Voici où l'on produit ces petites merveilles: Boulangerie artisanale Délices d'Antan, située à Sainte-Geneviève de Berthier.

Revenons aux citrouilles.

Maman et moi avons partagé le coût d’un énorme panier de courges. Nous avons payé 46 $ pour un panier (Maman 12 $ et moi 33 $), un poids équivalent à 65 lbs. Pour ma part, j’ai rapporté:
• 2 courges spaghetti
• 3 courges butternut
• 2 grosses courges poivrées
• 2 courges Sweet Mama
• 1 petit potiron
• 1 petite citrouille

Pas inclus dans le panier, j’ai acheté un gros potiron à 12 $. Dans lequel je ferai mijoter un bon ragoût la semaine prochaine. Oui oui! Ma courge deviendra mon récipient pour la cuisson!

Un cassoulet dans un potiron… oh my!

Coût :

L’entrée à la ferme est gratuite.

Panier d’environ 45 $ pesé à 0,69 $ la livre (1,52 $ le kilo). On le remplit de toutes les courges qui nous font envie.

Pour une quantité moindre que le gros panier, la pesée est à 0,99 $ la livre (2,18 $ le kilo).

Les citrouilles régulières sont à 1 $, 2 $, 3 $ ou 4 $, selon la grosseur.

Voilà.

Pour une belle sortie en famille et pour profiter de nos belles journées d’automne, l’endroit est divin. La région est magnifique. On n’y va pas tellement pour économiser, mais la très grande variété compense le coût. Et on profite pour y aller en famille!

Le prix en supermarché demeure compétitif. On a vu des courges à 0,69 $ la livre dans les dernières semaines. Ainsi, ça vaut aussi la peine de s'approvisionner en ville!

On fait quoi avec tout ça?

Craintif de faire une overdose de bêta-carotène, Benny s’est bien demandé où il pourrait planquer cette avalanche de légumes. J’aimerais bien en cuisiner une partie de l’hiver, alors pas question de n'en perdre qu'une seule. Un endroit frais, sombre et aéré.

Trucs et astuces pour la conservation. Lectures intéressantes sur le sujet.

Les petits fruits de Pré-d’en-Haut : Citrouilles et courges à votre santé!
Saine alimentation Ontario : Les courges d’hiver

Des recettes de citrouilles

En français : 25 recettes de citrouilles de Coup de Pouce
En anglais : Pumpkins recipes

Des recettes de courges

En français : Les recettes de la Courgerie
En anglais : Squash recipes

Saviez-vous que la plus grosse citrouille au Canada cette année était Québécoise? 1 618 lbs!

Et vous. Profitez-vous de ce bel automne?






Charlotte

dimanche 10 octobre 2010

Résultat de l'épicerie du 9 octobre 2010


À qui la faute lorsqu’il en coûte 39,85 $ au lieu de 15,60 $ tel qu’escompté?

Wrong! Ce n’est pas ma faute! Enfin... pas tout à fait.

C’est la faute de mon ordi, à Excel et à ma foutue liste d’épicerie inexacte! J’ai manipulé mon fichier Excel, j’ai probablement oublié d’ajuster correctement la fonction « somme ».

Cela s’est passé chez Bonanza. La caissière était géniale, elle s’extasiait sur ma liste d’épicerie. Ensemble nous tentions de trouver l’erreur de calcul!

J’ai tout de même réussi à contrôler mon épicerie par la suite et à respecter mn budget. Le fait qu’il n’y avait plus de poulet entier chez IGA (à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg) y est pour quelque chose. Néanmoins, j’ai un coupon différé.

Les résultats
Budget : 100 $
Coût final : 93,28 $
Économies : 15,98 $ ou 14,6 %
Valeur des achats : 109,26 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 878,64 $


Wow… presque 900 $ en économies! J’ai en main des coupons de très grande valeur pour des items très intéressants, j’aimerais bien atteindre 1 000 $ d’ici la fin de l’année…

Mes achats

Chez Loblaws, j’ai déniché des jus de fruits Oasis Fruit Zoo, emballage de 18 x 200 ml à 4,99 $ liquidé à moitié prix. Je n’ai donc payé que 2,49 $ pour la caisse. Excellent achat!

La vie est bien faite, n’est-ce pas? J’avais inscrit sur ma liste un emballage de jus pour les lunchs des filles. À prix régulier, car rien n’était annoncé à bas prix dans les circulaires. Et je me retrouve avec des jus que je n’ai pas payé à prix régulier!

Vous avez profité de bonnes aubaines? Vous voulez partager vos bons coups ou les moins bons?

Charlotte

dimanche 3 octobre 2010

Résultat de l'épicerie du 2 octobre 2010

Hey wassup gang!? ;-)

Aujourd’hui, je vous raconte mon périple. Plus tard, on se contera les potins des dernières semaines, ça vous va?

Vous m’avez manqué! Est-ce que ça se dit ça? Bah… moi je me le permets. Entre vous et moi, c’est comme si on se connaissait un peu non? Alors, je le répète : « vous m’avez manqué »!
Après plusieurs semaines d’arrêt, bien qu’un peu rouillée, j’étais de retour dans les marchés. J’ai fait le plein de soleil, d’énergie et de coupons!

Les résultats

Budget : 100 $
Coût réel : 98,03 $
Économie cette semaine : 25,31 $
Valeur des achats : 123,34 $
Économies réalisées depuis le 1er janvier 2010 : 862,66 $

Les circulaires regorgent d’aubaines extraordinaires!

Entres autres, nos agriculteurs nous gâtent de leurs récoltes.

Les betteraves, les carottes, les oignons et les pommes de terre; 1,65 $ pour 10 lbs!! Les poivrons à 0,49 $ la livre. Les champignons à 1,50 $ le casseau. Le céleri et les gros choux-fleurs à 0,99 $. Les choux sont donnés et les courges sont fort abondantes.

Acheter local, ces temps-ci, ça vaut rudement la peine et surtout, ça fait grand bien au budget!

La température est tombée, propice aux mijotés, aux soupes et aux bouillis. C’est le temps d’en profiter et se préparer une journée de cuisine marathon? J’y pense pour le week-end prochain… ;-)

Les coupons

J’ai utilisé d’excellents coupons cette semaine. Entres autres sur la crème pour le café (1,00 $ de rabais sur 1 litre), le pain POM 16 grains (1,00 $), 2 emballages de Pita Break (5,00 $),lait de soya Silk (0,50 $), etc.

Les produits de boulangerie Pita Break sont savoureux. Mes préférés sont les pitas pommes-cannelle. Je les fais griller au grille-pain, les ouvre en deux et laisse fondre du beurre… Miam! Dorénavant, vous pouvez profiter d’aubaines alléchantes grâce à leur Club-coupon. Ils postent des coupons deux fois par année. Excellente valeur… 5,00 $ de rabais à l’achat de deux emballages! Cliquez sur le lien pour vous inscrire au club.

La chasse

Je recommence à faire le plein de coupons. Cette semaine fût drôlement prolifique. Que dans les allées!

1,00 $ à l’achat de 2 produits Clover Leaf (crabe, palourdes, huîtres, crevettes et pâté de langouste)
0,75 $ à l’achat de beurre d’arachide fouetté Kraft, 750g (lorsque ces pots tomberont à 1,99 $, je ferai le plein)
Achetez 3 soupes Knorr Lipton de n’importe quelle variété (Soupe poulet et nouilles, soupe à l’oignon, Cup-a-Soup, etc.) et obtenez-en une gratuite.
1,00 $ à l’achat de 2 produits Knorr
0,75 $ à l’achat d’une bouteille de moutarde Dijon French’s
0,75 $ à l’achat d’une boîte de céréales Post (Honeycomb, Sugar Crisp ou Alpha-Bits)… Ok. Valeur nutritionnelle proche de zéro, mais pensez-y… il s’agit d’un excellent de moyenner le nettoyage de la chambre!
1,00 $ à l’achat d’une boîte de garniture à tarte E.D. Smith ET d’un emballage de saindoux Tenderflake (excellent coupon à l’approche des fêtes de l’Action de grâce et de Noël).
1,00 $ à l’achat de 3 boîtes de lait évaporé Carnation
1,00 $ à l’achat d’un emballage de croûte à tarte Pillsbury
1,00 $ à l’achat de shampoing ou revitalisant Dove

Yeah… J’adore cette période de l’année que je considère comme mon 1er de l’an. Je recommence un cycle d’une année en même temps que mes filles retournent en classe. Même chose pour mes coupons! Ils regarnissent plaisamment mes cartables et m’assurent une continuité d’économies, surtout pour les produits que j’utilise couramment. Les coupons me permettent aussi de connaître de nouveaux produits, si ceux-ci équivalent un produit que j’utilise déjà et pour lequel je paierai moins cher. J'adore être infidèle!

Bisou!

Charlotte

mercredi 8 septembre 2010

Carnet-RABAIS P&G : 160 $ en coupons (septembre 2010)

* Cliquez sur l'image pour vous rendre directement sur le site web de procter & Gamble.


Les vacances et la rentrée scolaire vous ont coûté cher?


Adoucissons un peu l’impact de toutes ces dépenses en économisant sur nos prochaines dépenses domestiques.


Le tout nouveau carnet rabais de P & G est présentement en ligne. Il s’agit de 160 $ de coupons rabais et de gratuités.



Je les ai commandé et j’ai déjà très hâte de les recevoir. Ça fera du bien à mon budget!

Bonne économies!

Charlotte

lundi 6 septembre 2010

Résultat de l'épicerie du 4 septembre 2010

Certaines gens fuient la routine. Moi, j’adore mon horaire et ma routine. J’y trouve mon compte, mon équilibre. Ma routine, c’est mon amie. Elle est rodée. Elle est fonctionnelle et efficace. Elle est sécurisante. Je sais ce que j’ai à faire et quand.

Détrompez-vous, tout n’est pas réglé comme une horloge chez moi! Je demeure flexible pour toutes sortes d’activités, mais seulement entre les créneaux horaires déjà utilisés pour les devoirs, les leçons, les repas, les épiceries, le dodo et le réveil.

Seulement… depuis cet été, j’éprouve une grande difficulté à remettre mes pieds dans ma routine. Je m’efforce de me lever le samedi matin pour faire mes achats. Bien entendu, je ne respecte plus « l’horaire » habituel : réveil à 6h00, départ à 7h45. Nan. Désormais, on part aux alentours de 8h30 et même 9h! Cela me fait rater le départ des jumelles pour leur cours de musique. Et décale toutes les activités de la journée, les repas…

M’enfin. Je vais tenter de faire mieux les prochaines semaines.

Les résultats

Budget : 100 $
Coût réel : 103,72 $
Économies : 14,18 $ ou 12 %
Valeur des achats : 117,90 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 837,35 $ ou 19,2 %

J’ai concentré une bonne partie de mes ressources ($) sur l’achat de filets de porc surgelés chez IGA, annoncés à 1,99 $ lb ~ 4,39 $ kg. J’en ai acheté pour près de 25 $. Dans les viandes, j’ai aussi profité du jambon fumé picnic Lafleur à 0,99 $ lb ~ 2,18 $ kg chez Loblaws.

Pour le reste, des fruits et de légumes. Du lait de soya et des œufs. Du beurre d’arachides. Etc.

Le jardin

Mon jardin ne produit pratiquement plus. J’ai récolté plusieurs courgettes, quelques tomates. Il me reste le plus beau chou que je n’ai jamais vu! Mes fines herbes sont prolifiques. Mon plant de rhubarbe, tout neuf de cette année, sera presqu’à terme l’an prochain (3 ans pour atteindre la maturité). Mon framboisier devra être contenu dans un enclos. La mauvaise herbe (le foin) a prix le dessus sur mes poireaux et a étouffée mes échalotes françaises. J’ai des piments forts à ne plus savoir qu’en faire.

Mes plants de tomates ont subit l’assaut des pucerons. Non stop. J’ai réalisé, plus tard, que j’ai planté mes plants dans une fourmilière; les fourmis font l’élevage des pucerons. J’étais dégoûtée… Je n’en voyais pas la fin. Je les ai laissé mourir. Je les arracherai ce week-end.

Bref, pas ma meilleure année. Pas de photos pour impressionner la galerie.

Facebook

Des nouvelles de Facebook! Je n’ai plus accès à mon Facebook! Le problème date de mon voyage en Gaspésie. Désormais, il ne reconnaît plus mon ordinateur. Ce que j’ai compris : comme je me suis branchée ailleurs, il a reconnu cet emplacement comme le bon emplacement.

En ville, Facebook me demande de procéder à un contrôle d’identification vraiment difficile! Par exemple, je dois reconnaître les personnes spécifiquement désignées par la sécurité, sur 7 photos placées par des membres de mon Facebook. On parle de photos personnelles, des photos de bébés, des amis, les vôtres, etc. Je dois reconnaître et identifier 7 personnes pour avoir accès à mon Facebook. Tout ça parce qu’il ne reconnaît plus mon ordinateur!

Si vous avez une solution, suggérez-la moi!

Bref, je vais tenter de trouver une solution. D’ici là, je serai sur mon blog…

Bonne semaine,

Charlotte

mardi 31 août 2010

Pizzas pochettes sur le BBQ!

À la maison, c’est Benny qui s’occupe du BBQ. C’est lui qui se tape de se faire brûler les poils du bras sur cette machine. Il a bien tenté de me montrer comment ça fonctionnait et tout, néanmoins, à le voir aller, ça a plus l’air d’un sport extrême qu’autre chose. Alors, je préférais, jusqu’à tout récemment, me tenir loin de la bête.

Le menu des vacanciers et l’amour fusion

Dans mon menu des vacanciers, j’avais inclus plusieurs recettes à faire sur le BBQ. Je répète : plusieurs recettes à faire sur le BBQ.

Pouahaha! Mais ai-je planqué Benny dans ma sacoche pour ne le ressortir qu’au moment de peser sur le bouton « ON » du BBQ? Hahaha! Mais c’est qu’il n’y a pas de bouton « ON » sur le BBQ!

Hey non. Il n’y avait que moi. Et moi seule devant THE machine. Maman m’a bien transmise, de loin, les quelques rudiments de connaissances qu’elle possédait sur la question. Bof… « Y a toujours ben le bonhomme qui reluque 3 roulottes plus haut, j’imagine qu’il va arrêter de se marrer et viendra m’aider ça chauffe trop… ».

- Maman? M’as-tu dis qu’il fallait que j’ouvre la bonbonne et après j’ouvre les brûleurs…!! Aille!!! Ma…man? J’ai presque perdu mon toupet…

L’amour fusion avec un BBQ, est-ce que ça existe? Est-ce que ça existe le coup de foudre entre une fille et un BBQ???? Parce que je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est produit ou à quel moment cela s’est produit, mais il s’est passé quelque chose. Je pense que j’ai réussi à apprivoiser la bête. Je pense que j’aime cuisiner sur le BBQ… Depuis mes vacances, je rêve de la machine.

Voici ma toute première expérience, fort réussie, d’une recette très économique que j’ai faite sur le BBQ. Les pizzas pochettes!! Par contre, vous pouvez très bien faire griller les pizzas pochettes sur une poêle antiadhésive sur le four ou encore sur la grille à l’intérieur du four.

Point 1. La quantité.

Ici-bas, la recette est pour 4 pizzas pochettes, mais la quantité de pochettes peut être quasi illimitées en autant que vous ayez tous les ingrédients sous la main.

Point 2. Le surplus.

Aussi, ce week-end, je recréée l’expérience (c’est sûr!) et j’en ai préparé en surplus. Les filles les ont réchauffés au four à micro-ondes ce midi pour leur lunch et elles ont bien aimé. La prochaine étape sera de les congeler, décongeler et réchauffer. Mais je suis certaine que cela passera le test.
Point 3. Les ingrédients.

Dans une pizza, les ingrédients sont aussi variés que les goûts de chacun! On y met ce qu’on veut!
Tout garni, pepperoni-fromage, végétarienne, fromage de chèvre, du bleu, du gruyère, de l’ail, des tomates cerises, du basilic frais, de la mozzarella fraîche, des piments chilis, des olives kalamata, des vertes, des ananas, du capicolle, des lardons, des champignons, des poivrons, des épinards, des oignons, du jambon, du cheddar… du Tremblay, du Stavros, du Favara. Bref, une pizza à votre goût, dans une pochette de tortilla, cuite sur le BBQ… Miam!

La recette! La recette! Voici, celle que j’ai préparée.

Pizzas pochettes avec tortillas sur BBQ
Source : Ça coûte un bras!
Portions : 4 portions

300 g pepperonis tranchés (1,80 $)
4 grosses tortillas de farine (1,20 $)
120 ml de sauce à pizza de votre choix (0,39 $)
120 g de fromage cheddar doux en tranches minces ou râpé (1,02 $)
120 ml d’olives noires tranchées (0,30 $)

Sur chaque partie inférieure des tortillas (comme sur l’image).
Sur chaque tortillas, verser 2 cuillères à soupe de sauce à pizza.
Mettre une douzaine de tranches de pepperonis, qui se superposent.
Déposer le fromage.
Ajouter les olives.

Refermer chaque tortilla pour en faire un rouleau fermé.

Cliquer sur le lien suivant pour la technique.

Faire chauffer le BBQ à feu moyen-doux, chaleur directe, sans que la flamme ne touche nécessairement à la grille. On ne veut pas faire brûler les tortillas, mais bien en faire fondre le fromage à l’intérieur.

Déposer les tortillas sur la grille. (J’ai tenté l’expérience sur une tôle trouée et sans aucune tôle, les deux font parfaitement l’affaire, mais j’ai préféré sans la tôle). Refermer le couvercle.

Faites confiance à la bête, vous lui avez dit chaleur douce-moyenne, elle fera sa job. C’est ce que j’ai compris avec la machine. Patientez 4-5 minutes et retourner les pochettes. On attend encore 4 minutes et le tour est joué!

Coût pour toute la recette : 4,71 $
Coût pour une portion : 1,18 $

On complète avec…

Une pizza pochette (1,18 $) + une portion de crème de poireaux du commerce (0,25 $) (come on là... on était en camping!) + quelques raisins (0,25 $) = 1,68 $ pour un repas complet!

Plus question d’acheter du McCain du commerce. Yark. C’est tellement meilleur quand c’est fait maison! La preuve...









Poulet sur cannette de bière au BBQ

Ah oui! Laissez-moi vous présenter le chef-d’œuvre de mes vacances! Le chanceux, il a une Saporo dans le derrière, rien de moins! Puis, excusez-moi pardon, j’ai veillé jalousement sur l’oiseau, il ventait tellement fort ce soir-là…






Ah oui! Il l'a eu dans les dents le voisin de la 3e roulotte d'en haut!

Charlotte

lundi 30 août 2010

Résultat de l'épicerie sous le signe de la rentrée scolaire!

Hey oui! Toujours vivante! Nous sommes de retour des vacances depuis mercredi soir. Et comme le reste de la semaine ne m’a laissé aucun répit, je remets en question de prendre mes vacances d’été juste avant le retour en classe. Je ne me suis pas reposée du tout! Ni en vacances ni à mon retour.

Ce week-end, j’ai eu à faire une épicerie « casse-tête ». Retour des vacances rime avec frigo vide et rentrée des classes. Donc, je me devais d’être stratégique dans mes achats.

Néanmoins, je n’ai pas eu à acheter des jus par exemple, car j’avais continué de m’approvisionner durant l’été. Dans les viandes, que du poissons. Je ferai avec les viandes que j'ai dans mes congélateurs.

Que de belles aubaines il y a eu chez nos marchands cette fin de semaine! J’étais très enthousiaste de faire mes achats. Je les ai étalés sur 2 jours, car je voulais visiter pratiquement toutes les bannières. Je n’ai acheté que ce qui était au meilleur prix.

Les résultats

Budget : 100 $
Coût réel : 112,86 $
Économies : 21,99 $ ou 16,3 %
Valeur des achats : 134,85 $
Économies depuis le 1er janvier 2010 : 823,17 $

Les achats

Les fruits : 5 lbs de bananes à 0,29 $/lb, 2 cantaloups (gros) à 0,99 $ ch. et 2 lbs de prunes italiennes à 0,99 $/lb.

Les légumes : 10 lbs de carottes à 1,99 $, 10 lbs d’oignons jaunes à 1,99 $, 1 énorme chou de Savoie à 0,99 $, 4 concombres pour 0,99 $, 2 lbs de poivrons rouges à 0,99 $/lb, 1 grosse aubergine à 0,59 $/lb, 2 barquettes de champignons à 0,99 $ ch. et 1 lb de haricots verts à 1,29 $/lb.

Les pains : 4 emballages de bagels Gadoua à 0,99 $ ch., 2 emballages de grosses tortillas à 2,00 $ c. (On a déjà des muffins anglais et des pains de blé tranchés dans le congélateur).

Les produits laitiers : 4 litres de lait 1% à 5,39 $, 2 emb. de yogourt Source à 3,99 $ (16 x 100g), 2 gros pots de yogourts Vitalité à 1,99 $ ch. (moins coupon de 0,75 $), etc.

Les viandes et substituts : 4 douzaines d’œufs à 1,67 $ la douzaine et 1 emb. de filets d’aiglefin surgelés (400g) Seaquest à 3,00 $.

Pour le reste, j’ai profité, entre autres, des aubaines sur les serviettes hygiéniques Incognito. Petite séance de marqueting j’imagine, les serviettes Incognito étaient en spécial à peut près partout, et les coupons eux, terminaient le 29 août 2010. Coïncidence qui m'a bien plut.

IGA : Serviettes hygiéniques Incognito (14-18 unités) à 2,99 $ - coupon 1,00 $ = 1,99 $ chaque. J’ai acheté 4 emballages.

Uniprix : Serviettes hygiéniques Incognito (14-18 unités) à 3/6,99 $. Revient à 2,33 $ - coupon 0,75 $ = 1,58 $ chaque. J’ai acheté 5 emballages. (Pas compris dans mon épicerie régulière; je ne m’étais pas présentée à cette pharmacie dans le cadre de mon périple hebdomadaire.)

Mon menu de la semaine

Mon menu n’est pas encore préparé, je le ferai dans les heures à venir. Par contre, je sais déjà qu’il y aura un plat à base de longe de porc, un autre avec du bœuf haché, un souper BBQ avec des poitrines de poulet, un plat à base de haricots noirs, un plat de pâtes, idéalement des lasagnes fraîches qui patientent depuis un peu trop longtemps dans le frigo.

Pour les lunchs de la semaine, je ne me casse pas la tête. Il s’agit toujours des restants de la veille ou de l’avant-veille. Accompagné de crudités pour les filles et de jus de légumes pour les vieux, des fruits et des yogourts pour tout le monde.

Les collations seront faites de muffins aux bananes (faits par Benny) et de carrés aux Rice Krispies (je passe les guimauves qui n’ont pas été mangées durant les soirs de feux de bois des vacances).

Bien voilà! Ça commence très bien la nouvelle année scolaire!

* Conseil: N'hésitez pas à utiliser le tableau du menu de la semaine que j'ai concocté. Vous pouvez l'imprimer et l'accrocher à la porte du frigo. Produire un menu simplifie la tâche; on sait ce qu'il y a à cuisiner et quand. Les enfants et le conjoint aussi!

Cliquez sur le lien suivant: le menu de la semaine.

Une pensée pour Laura et Sophie

Hey les filles! Ce matin, vous êtes parties pour votre 1ère journée d’école. Les bras chargés de sacs de livres, votre boîte à lunch, le cadenas qui pendouille. Vous ployez sous le poids de votre sac à dos, déjà…

Ce matin, vous êtes impeccables! Vous avez déjeuné, vos dents sont brossés, vos cheveux coiffés. Vous êtes trop belles et pourtant c’est juste à l’école que vous vous rendez.

Ce matin, vous reverrez les copines que vous n’avez pas vues de l’été. Vous vous raconterez vos aventures. God! Qu’il y en aura des choses à se dire!

Ce matin, vous n’êtes plus les p’tites jeunes de secondaire 1. Vous êtes maintenant les grandes de secondaire 2. Les nouvelles vous regarderont silencieusement en se demandant comment vous avez fait pour devenir confiantes en si peu de temps. Ayez un regard compatissant et encouragez-les, même silencieusement. Vous êtes leurs modèles. On est tous le modèle de quelqu’un. Et aujourd’hui, les nouvelles calqueront leurs comportements aux vôtres.

Ce matin, vous aurez déjà un petit air blasé devant vos professeurs. Eux, ils seront heureux de recommencer à travailler, de vous enterrer sous une montagne de travaux et de lectures. Vous, vous anticipez déjà les devoirs et les leçons, que j’ai exigé de vous de ne plus oublier!

Mais savez-vous quoi? Au même titre que vous n’avez pas vu passer votre secondaire 1, cette année passera aussi vite. On sera déjà rendu à Noël lorsque nous pourrons souffler un peu, avant d’entamer la 2e partie de l’année. C’est ok. C’est l’école. C’est la vie.

Savez-vous quoi les filles? J’adore ça!!

Bonne année les filles, ça va super bien aller! Love!

Charlotte

jeudi 19 août 2010

La route vers la Gaspésie

Nous avons quitté Montréal, la nuit du 15 août à 3h30 am, donc avec 30 minutes de retard sur l’horaire prévu. Pas très grave alors que nous sommes officiellement en vacances, n’est-ce pas?

Voyager sur la « 20 » de nuit est une excellente décision! Pour de très longues distances, j’étais seule sur la route, et avec les lumières sur « les hautes », je ne dérangeais personne.

Le dîner… Je dis à Maman : « On dînera au resto Le Matelot. Je n’ai pas retenu la ville, mais je suis certaine qu’on trouvera. » Pouah-ha-ha! Je ne devrais jamais avoir confiance en ma mémoire. Lorsque j’ai consulté mes messages sur mon iPod, nous avions déjà dépassé de plusieurs kilomètres et villages la destination de ce restaurant. Ce n’est que partie remise. Restaurant Le Matelot, à Baie-des-Sables.

Nous nous sommes contentés d'un casse-croûte à Saint-Maxime-du-Mont-Louis. Cheeseburger et frites. C’était ok. Et gras.

Nous sommes arrivés à Gaspé un peu après le souper. Je vous reparlerai de la roulotte.
Pour le souper, j’ai retenu la suggestion de Mélanie.

- Tu es prête Maman? On va manger au restaurant du Motel Adams pour le souper, c’est moi qui règle la facture!
- Oh! C’est bien gentil ça!
- De rien Maman. Dis, tu as une pièce d’identité sur toi?

Hé hé. Quelle coïncidence! Notre arrivée en Gaspésie concorde parfaitement avec l’anniversaire de Maman! 56 bougies. Repas gratuit pour le fêté au restaurant Adams à Gaspé. Merci Mélanie pour la « plug » ! Les plats, bien que délicieux, sont tout de même dispendieux. Comme je payais pour 3 personnes, la facture s’est élevée à 51 $. Sans alcool. Ouch…

Voilà pour notre 1ère journée. Voici des photos. Un avant-goût de la route et de la beauté des paysages qui vous attendent, si un jour vous deviez vous laisser tenter…

À l'aurore, dans une halte routière. J'ai adoré voir le jour se lever durant le trajet.
Je suis toujours impressionnée de voir la splendeur des paysages. L'homme accomplit des actes grandioses.
Alors que la "20" est franchie, nous roulons dorénavant sur les routes du Bas-St-Laurent. Le village de Trois-Pistoles a longtemps été notre destination de prédilection. Cette année, nous avons décidé de changer. De goûter à autre chose. Le Bas-St-Laurent est l'une de mes régions favorites. Le Bic me séduit fortement. J'aimerais bien me laisser tenter et y aller avec Benny un de ces jours.
Voyez de plus près...
Le village de Saint-Ulric. Magnifique! Chaque village a son histoire. Un début. Une fondation. Internet aidant beaucoup, je découvre que l'ancien nom de Saint-Ulric est Rivière-Blanche. Ce village a été colonisé en 1844... etc. Fascinant.
À Saint-Ulric, il y a des originaux. Des artistes. Voici la Maison de l'Art indisciplinée.
Toujours dans le même village, la Promenade des rives.
En Gaspésie, le paysage a changé. Il inclut désormais la technologie. Certains croient que les éoliennes défigurent le paysage. Je ne trouve pas. Je le conçois différemment. On vit différemment. La technologie fait partie de nos vies, de notre époque. Le paysage a seulement évolué en y incorporant quelques éléments techno. Je trouve les éoliennes majestueuses. Bien qu'elles se dressent vers le ciel, je perçois les éoliennes comme étant un symbole féminin d'énergie vitale et tranquille.
Communément appelé "Les Plains", la route 132 borde le fleuve. Fleuve devenant le Golfe Saint-Laurent. La route sillonne au gré des anses et des petites baies. Elle longe les caps et les éboulis. À chaque tournant, un village, des habitants, des histoires. Des panoramas grandioses.

Le Phare rouge de La Martre. 185 habitants.
Mont-Saint-Pierre. Un village pour hyperactifs. Autant d'activités de plein-air qu'il y a d'habitants!

Dites-moi, ne trouvez-vous pas que ça vaut la peine de faire plus de 10 heures de trajet alors que tout le long de la route vous accompagnent la beauté et la majesté des paysages? C'est comme ça jusqu'au bout...
Charlotte
Related Posts with Thumbnails